Tout sur la reparation d’un parquet flottant qui gonfle

Home | article

Vous faites face à un parquet flottant qui gonfle ou qui gondole ? Pas de panique ! Il peut se réparer. Par contre, avant de le réparer, il faut savoir les causes d’un parquet flottant qui gonfle.

Parquet flottant qui gonfle : quelles sont les raisons ?

La première raison qui fait que votre parquet flottant gonfle est avant tout la mauvaise pose. Si vous l’avez posé vous-même sans avoir les compétences requises ou si vous avez eu recours à un artisan qui n’est pas également compétent, il arrive un jour que votre parquet flottant gonfle ou se gondole. Les règles de base n’ont pas été respectées. Par contre, si vous avez eu recours à un vrai professionnel dans la pose de votre parquet, il peut alors s’agir d’un problème d’humidité. Les parquets quels qu’ils soient ne supportent pas l’eau, c’est pourquoi il est toujours conseillé d’effacer rapidement l’eau versée sur un parquet pour éviter qu’elle s’introduise dans le fond du parquet et l’endommager complètement. Comme le parquet est fait en bois, le bois est un matériau qui ne supporte pas l’eau. En tout cas, avant de poser un parquet flottant, le professionnel doit faire un test de l’humidité du sol où il sera posé. Lorsque votre parquet flottant gondole, pensez à vérifier le poids des meubles qu’il supporte. Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas poser des meubles en dessus de votre parquet, il suffit juste de bien les répartir afin d’éviter son endommagement.  

Parquet flottant qui gonfle : comment le réparer ?

Pour éviter de faire encore plus de dégâts, la meilleure solution est de faire appel à un vrai professionnel de pose de parquet. En moyenne, il vous faudra prévoir un budget de 50 à 75 Euros par m2. Soit vous appelez un menuisier ou un spécialiste de parquet. Avant de passer à la rénovation, il faut vérifier si le sol est bien sec au risque d’avoir le même résultat. Il faut savoir que la rénovation d’un parquet n’est pas seulement une réparation, c’est de nouveaux travaux à faire comme si vous l’allez poser pour la première fois. Après la vérification de l’humidité du sol, il faut passer au ponçage. Puis voir toutes les déformations du parquet, les redimensionner et essayer s’ils collent sur la surface réalisée. Ensuite, enlever ou déposer les parquets qui sont endommagés. L’idéal de procéder à une dépose totale si les parquets sont vraiment foutus. Par contre, le professionnel peut vérifier ceux qui sont encore réutilisables. Puis finir la rénovation par une nouvelle pose de parquet. Vous pouvez utiliser une couche de finition esthétique afin de le rendre tout neuf. Il y en a de toutes les sortes à vous de faire le bon choix.

Ce qu’il faut retenir :

  • L’eau et le parquet sont des ennemis.
  • Si jamais vous avez versé de l’eau sur votre parquet, faites le nécessaire pour l’effacer rapidement.
  • Ne confiez jamais la pose de votre parquet à un non professionnel au risque de refaire de nouveaux travaux avec les mêmes prix. Il faut faire appel à une entreprsie spécialisée.